L’amour atteint en nous sa perfection en nous donnant de l’assurance au jour du jugement. Que la contemplation de Jésus marchant sur la mer nous donne cette assurance au milieu des difficultés : pandémie, attentats, crise économique et politique. Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, Amen.

 

Anael Pin chante le Psaume 141.

 

1

Je contemple les disciples dans la barque, en pleine crise : l’heure du jugement est arrivée, et ils se voient en train de mourir. Jésus vient vers eux, pour les sauver, mais ils le voient comme l’ange de la mort. Alors, il leur parle et les rejoint, au cœur de leur épreuve. Je contemple cela : le Fils de Dieu venant partager notre sort.

 

2

Lorsqu’il vient rejoindre l’humanité dans son combat contre la mort, Jésus dit : « JE SUIS » que l’on traduit par « C’est moi ». Il n’est pas ceci ou cela, il est, de façon absolue, et rien ne peut faire qu’il ne soit plus. Je savoure cette parole, pour mettre en elle ma confiance, et traverser ainsi la crise : Jésus-Christ, Celui qui est.

 

3

Dans les difficultés, nous avons une forte tendance à demander à Dieu de les supprimer, comme s’il en était le créateur ou le dispensateur. Mais tel n’est pas le Dieu de Jésus-Christ : il est le Père qui prend soin de ses enfants en les aidant à vivre dans leur réalité, pas en la niant. Je lui demande de nous aider, à sa façon.

 

Introduction à la deuxième écoute

En écoutant de nouveau ce récit, j’observe comment Jésus est présent, alors même qu’il semble absent.

 

Invitation à une prière personnelle

Je peux maintenant rendre grâce à Dieu, et à son Fils venu dans le monde pour nous sauver ; lui demander pardon pour le manque de foi qui me pousse à désirer qu’il change les choses dans le sens qui me conviendrait ; et m’offrir pour que, s’il le veut, je puisse être mis avec son Fils dans son combat pour la vie.

 

Prière finale

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen