Saint Jean, dans sa première lettre, que nous lisons aussi en ce moment, nous invite à vivre l’amour fraternel, à l’image de l’amour de Dieu qui se révèle dans le mystère du partage des pains. Qu’il me fasse sentir son amour, afin que je l’aime mieux et le suive de plus près. Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

 

La Communauté de Taizé chante Jesus Christ, Bread of Life : « Jésus-Christ, pain de vie, celui qui vient à toi n’aura plus faim, Jésus-Christ Ressuscité, celui qui vient à toi n’aura plus soif ».

 

1

Je contemple Jésus. Il voit la foule rassemblée devant lui : des brebis affamées et sans berger, livrées à tous les prédateurs. Il ne les juge pas, il ne dit pas que c’est de leur faute, qu’on a les chefs que l’on mérite, non : il est plein de compassion. Alors, il va au plus pressé, il leur donne la parole, la parole créatrice, qui fait vivre.

 

2

Cette parole qui fait vivre et que Jésus donne largement, ce n’est pas un discours qu’il aurait reçu de Dieu et qu’il devrait transmettre, c’est lui-même, Parole ayant pris un corps pour se faire notre nourriture. Je me souviens de l’enfant déposé dans une mangeoire. Je médite cela : il s’est incarné pour nous donner la vie.

 

3

Je fais mémoire de ces paroles entendues alors que je me trouvais seul, désemparé ; des paroles qui n’étaient pas extérieures, mais intérieures, et que je ne pourrais pas répéter parce qu’elles n’étaient pas portées par des mots humains ; des paroles intérieures, silencieuses, mais qui m’ont ouvert les yeux et remis en marche.

 

Introduction à la deuxième écoute

En écoutant à nouveau cette histoire, je contemple Jésus, venu dans notre chair pour se donner à tous.

 

Invitation à une prière personnelle

J’ai reconnu Jésus comme Parole de Dieu se donnant à manger pour nous devenir intérieur, et ainsi nous conduire vers le Père. Je lui rends grâce pour sa présence, pour le salut déjà reçu. Je lui demande de se rendre ainsi intérieur à tous ; et, s’il le veut, de me choisir pour le porter jusqu’où il voudra m’envoyer.

 

Prière finale

Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté.
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté;
Tout ce que j'ai et possède,
c'est Toi qui me l'as donné:
A Toi, Seigneur, je le rends
Tout est à Toi,
disposes-en selon Ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce :
c'est assez pour moi.