Pour ce dernier jour de l’année, nous écouterons les premières ligne du prologue de Saint Jean. Que la méditation de ta parole Seigneur, me donne de savoir te reconnaître à l’œuvre au cœur de notre monde. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

La Communauté de Taizé chant Nothing can ever come between us : « Rien ne pourra nous séparer de l’Amour de Dieu révélé en Jésus-Christ ».

 

1

Ce début de l’évangile de saint Jean est vertigineux ! « Au commencement était le Verbe, … et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. » Avec mon imagination, je contemple la croissance de l’univers ; l’apparition des soleils, des planètes ; la lente apparition de la vie sur Terre. Et je me redis : ‘Rien ne s’est fait sans lui.’

 

2

Puis tout à coup, au cœur de ce déploiement, apparaît : Jean, un homme envoyé de Dieu. C’est un témoin, un homme qui a reçu pour mission de rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Comme devant un tableau je regarde cet homme annoncer la venue d’un autre, le tout Autre, le Sauveur.

 

3

« Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous... » Lentement, je redis ces paroles, je mesure l’incroyable de ce qui est dit. Je me laisse habiter par ces mots, en vivre : « Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous... »

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau ce prologue. Je suis attentif aux images, aux expressions utilisées.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, je reviens sur une parole qui m’a touché davantage. J’en fais la matière d’un cœur à cœur avec le Seigneur, Verbe fait chair, Dieu qui s’est fait l’un d’entre nous.

 

Prière finale

Gloire au Père,
et au Fils,
et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est,
qui était, et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen.