Alors que nous nous approchons de la fin de l’année 2020, je prépare mon cœur à accueillir la parole de Dieu. Que toute ma vie soit attentive à ta présence Seigneur et que je ne cesse de me réjouir de ton amour. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Les moines de Keur Moussa chantent Exulte, fille de Sion.

 

1

Comme tout lieu public, le Temple a ses habitués : Syméon bien-sûr qui se réjouit de reconnaître en Jésus enfant le Messie tant attendu, mais aussi cette femme âgée de 84 ans qui s’approche : Je contemple Anne, femme prophète, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle rayonne de sagesse et d’une vie de prière.

 

2

Elle aussi ne peut s’empêcher de proclamer les louanges de Dieu et de parler de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Je l’écoute s’adresser à moi, s’adresser au désir qui m’habite, aux friches et déserts en attentes au cœur de mon existence. Oui, mes yeux ont vu le salut de Dieu !

 

3

Malgré tout cela, et peut-être avec tout cela dans le cœur, Marie et Joseph reprennent pourtant la route vers Nazareth. Ils regagnent le quotidien d’une famille de Palestine contemplant Jésus grandir et se fortifier, rempli de sagesse, ayant la grâce de Dieu sur lui. Je m’assoie en imagination et je le contemple émerveillé : Dieu s’est fait homme et prend le temps de le devenir davantage encore.

 

Introduction à la deuxième écoute

À nouveau je contemple cette femme s’émerveiller.

 

Invitation à une prière personnelle

À la fin de ce temps de prière, je me tourne vers le Seigneur. Je lui partage le fruit de ma prière, mon désir de m’émerveiller et de veiller à sa venue au cœur de mon existence.

 

Prière finale

Âme du Christ, sanctifie-moi,
Corps du Christ, sauve-moi,
Sang du Christ, enivre-moi,
Eau du côté du Christ, lave-moi,
Passion du Christ, fortifie-moi.
Ô bon Jésus, exauce-moi.
Dans tes blessures, cache-moi.
Ne permets pas que je sois séparé de toi.
De l’ennemi défends-moi.
À ma mort appelle-moi.
Ordonne-moi de venir à toi,
Pour qu’avec tes saints je te loue,
Dans les siècles des siècles, Amen.