C’est une étrange parabole, violente même que nous méditerons aujourd’hui. Dieu serait-il ce roi dur, exigeant, impitoyable ? Seigneur, je viens moi aussi avec mes questions, mes doutes. Apaise-moi que je puisse accueillir ta parole dans la confiance et travailler avec toi pour porter du fruit. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

La Communauté de l’Emmanuel chante Viens Esprit de Dieu. Avec eux je demande à l’Esprit Saint de venir m’éclairer, de me donner d’entendre la Parole qui m’est donnée aujourd’hui.

 

1

Comme cela se faisait à l’époque, un homme quitte sa propriété pour partir recevoir l’investiture royale. En bon gestionnaire, il répartit le travail à faire en son absence. Parmi les serviteurs réunis, certains sont heureux de son projet, d’autres non. Je les regarde l’un après l’autre. Où puis-je me situer ?

 

2

Cet homme fait confiance à ses serviteurs. Il croit en leurs capacités à faire fructifier le bien, même en son absence. Chacun est responsable et aura à rendre compte. Répondre à cette confiance est-ce nouveau, une joie pour moi ? Quels sentiments m’habitent en pensant à cette confiance qui m’est faite ?

 

3

La fin est rude, étonnante, déroutante. Un jugement tombe, sans appel, selon les propres paroles du troisième serviteur. Comment comprendre la peur de cet homme, cette image implacable qu’il a du roi ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Maintenant, je réentends cette parabole en m’attardant sur les différentes personnes, leurs réactions ou telle parole plus importante pour moi aujourd’hui.

 

Invitation à une prière personnelle

Après quelques instants de silence, je recueille ce que j’ai envie de dire au Seigneur en ce moment de rencontre privilégiée avec Lui : mes résistances à son message, une incompréhension, une action de grâces pour un éclairage reçu… Bref, ce que l’Esprit me donne de dire.

 

Prière finale

Gloire au Père,
et au Fils,
et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est,
qui était, et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen.