Dans sa courte vie, marquée par beaucoup de difficultés et souffrances, sainte Elisabeth de Hongrie a toujours manifesté une grande joie : « Je ne veux pas faire peur à Dieu par une mine sinistre. Ne préfère-t-il pas me voir joyeuse puisque je l’aime et qu’il m’aime ? » Seigneur, dispose ainsi mon cœur pour entendre ton désir de me laisser trouver. Au nom du Père et du Fils et du saint Esprit. Amen.

 

La Communauté de Taizé chante El alma que anda en amor : L’âme qui marche dans l’amour ne fatigue pas.

 

1

Zachée est un notable, un personnage social important mais peu aimé. Son astuce pour voir Jésus, malgré sa petite taille et, peut-être, sans être vu, est étonnante, audacieuse. Elle frise le ridicule. Zachée a-t-il vraiment réfléchi à cette manière de faire ? Comme Jésus, je lève les yeux et cherche Zachée.

 

2

Jésus a l’initiative d’un dialogue. Il veut demeurer chez Zachée, dans sa maison, c’est-à-dire entrer dans son intimité. Et vite ! J’entends cet appel, bref et impératif. Aimerais-je que Jésus entre chez moi ? Je sens peut-être des résistances, des peurs.

 

3

La demande de Jésus n’est pas celle d’une descente de police ou la curiosité de visiter la maison d’un riche. Jésus apporte le salut, une vie nouvelle, quelle que soit la situation de la personne concernée. Sa manière de procéder invite à la conversion. Y a-t-il un point particulier que Jésus pourrait m’aider à « convertir » ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Vient le moment de réentendre ce passage évangélique. Je suis attentif à la joie qui rayonne de Zachée, aux réactions de l’entourage, ou au grand désir de Jésus…

 

Invitation à une prière personnelle

Finalement, cette rencontre a encore un sens aujourd’hui. Avec Jésus, dans un dialogue simple, « comme un ami avec un ami », je lui fais part de ce qui m’a été donné ou que je n’ai pas compris ou dont je veux rendre grâces.

 

Prière finale

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen