Jésus est en route, vers Jérusalem. Une foule l’entoure. Que cherche-t-elle ? Qu’attend-t-elle ? Les attentes sont diverses sans doute : curiosité, recherche d’avantages, désir de connaître cet homme Jésus si différent… Seigneur, fais grandir en moi le désir de te rencontrer. Au nom du Père et du Fils et du saint Esprit. Amen.

 

Le chœur de filles Cæcilia et la maîtrise des Petits Chanteurs de Saint-Christophe, sous la direction Lionel Sow, chantent Christus Factus Est. Avec eux j’entre en prière, accompagné par le Christ qui s’est fait le serviteur de tous.

 

1

Malgré le bruit ambiant, Jésus entend les cris de l’aveugle qui l’appelle avec insistance, en reconnaissant son origine. À Jésus lui-même l’aveugle précise sa demande : être guéri. J’entre dans cette scène. Je me situe dans la foule, sur le bord du chemin, ou aux côtés de Jésus… Et je regarde cette rencontre.

 

2

Jésus guérit l’aveugle et révèle sa foi. Cet homme ne voyait pas mais il croyait. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela me renvoie peut-être à telle ou telle situation concrète, et m’aide à la regarder différemment et, du coup, à la vivre autrement.

 

3

La parole de Jésus fait ce qu’elle dit. La vie de l’aveugle-devenu-voyant en est transformée. Remis debout, il suit Jésus en chantant la gloire de Dieu. Sa foi le renvoie au Créateur. Aujourd’hui, puis-je rendre grâces pour une petite “résurrection” dans ma vie, ou dans le monde ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute ce récit en fixant mon attention sur les sentiments qui habitent Jésus, sa compassion, son désir de sauver, son admiration.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps, selon ce vers quoi l’Esprit me guidera, je reviens sur un sentiment de Jésus, sa compassion, son écoute, son attention à l’autre, ou bien sur telle résistance découverte ou réentendue ou encore sur le désir de rendre grâces … Je prends le temps de parler simplement avec le Seigneur.