Au début de ma prière, je prends un temps pour contempler ce qui m’entoure, ou penser aux rencontres que je vais faire dans la journée ou les jours à venir. Que le Seigneur me donne d’être témoin de son Royaume qui est présent déjà là. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Anaël Pin chante le Psaume 18.

 

1

Une fois de plus, les pharisiens interrogent Jésus : « Quand viendrait le règne de Dieu... » Je contemple cette scène, et tout d’abord ces pharisiens. Je me mets à leur place : Qu’est ce qui habite leurs cœurs quand ils posent cette question ? Comment imaginent-ils ce règne de Dieu ?

 

2

Je me mets maintenant aux côtés de Jésus : Ses réponses sont étonnantes. « La venue du règne de Dieu n’est pas observable… le règne de Dieu est au milieu de vous. » Comment comprendre cela ? Sa venue n’est pas observable, il est au milieu de nous, comme s’il n’y avait rien à attendre, mais quelque chose à vivre.

 

3

Enfin, à la fin de ce passage, Jésus s’adresse à ses disciples et rapproche la venue du Règne de Dieu à sa présence et à sa passion à venir. Je contemple un instant le règne de Dieu : cette vie de Jésus, depuis son humble naissance, sa révélation au baptême de Jean, sa vie itinérante de guérisseur et de prédicateur et sa mort sur la Croix.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau ce passage, en laissant déplacer par les paroles de Jésus.

 

Invitation à une prière personnelle

À la fin de ce temps de retraite, je m’adresse à Jésus : je lui exprime mon désir de faire grandir par ma vie, son Règne : un règne de paix, d’attention aux plus petits, de miséricorde, de don de soi, de dénonciation des injustices.