Nous fêtons Saint Léon le Grand, pape du Ve siècle et docteur de l’Église. Premier Pape dont les sermons nous sont parvenus, c'est sous son pontificat que s'est tenu en 451 le Concile de Chalcédoine qui proclame la double nature du Christ, divine et humaine, sans confusion ni séparation.

Avec toutes les générations du peuple de Dieu qui nous ont précédés dans la foi et qui nous ont transmis ce trésor, je me dispose à écouter Ta parole Seigneur. Elle a quelque chose à me dire dans mon aujourd’hui. Au nom du Père, et du fils et du Saint Esprit. Amen.

 

La Communauté de Taizé chante Heureux qui s’abandonne à toi. Avec eux je demande la grâce

 

1

Je prends le temps de contempler cette parabole : un maître demande à son serviteur, non pas de venir partager son repas, mais d'exécuter ses ordres en le servant avant toute chose. Je me laisse interroger par ce passage de l’Évangile. Est-il en contradiction avec celui où le Christ nous appelle « amis » ?

 

2

Cette parabole nous questionne sur le sens profond de nos engagements, sur la motivation de nos actions. Les faisons-nous pour être bien vu, recevoir des mérites, gagner notre ciel ? Pour servir le Christ à travers nos frères et sœurs ? En contemplant mes engagements j’en parle à Dieu.

 

3

“Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir.” Cette phrase convient bien à Jésus qui est aussi le Serviteur par excellence, car il donne tout, il se donne lui-même. Et nous le savons, nous avons tout reçu du maître : il est à la source de nos vies, de la création. J'accueille cela et rends grâce de pouvoir humblement répondre à son appel, en tant que simple serviteur.

 

Introduction à la deuxième écoute

J'écoute à nouveau cette parabole, qui m'est adressée aujourd'hui.

 

Invitation à une prière personnelle

Je prends le temps de confier au Seigneur ce qui m'est venu à l'esprit en méditant cet évangile, ce qui m'a interpellé ou ce que je ne comprends pas. Peut-être ai-je senti que certains de mes engagements ou de mes motivations sont à réajuster. Je choisis un point à retenir pour ma vie et j'en parle au Seigneur.