Dans l’Église, le dimanche est un jour particulièrement approprié pour se tourner vers Dieu, pour se reposer à ses côtés, pour méditer sa Parole, seul ou en communauté. Qu’en ce jour, tout mon être, mon existence, mes sens soient orientés pour aimer Dieu et le suivre davantage. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Les moines de Fontgombault chantent Da pacem : Donne la Paix Seigneur à nos jours.

 

1

Ce passage termine la lettre que saint Paul écrit à l’Église de Philippe, une ville de Macédoine. Je l’imagine un instant, écrivant ces mots depuis sa prison de Rome, en pensant à ses amis, se rappelant les souvenirs heureux mais aussi le dur labeur de l’évangélisateur.

 

2

« Ne soyez inquiets de rien » : Paul en fidèle apôtre du Christ, invite les croyants à se détourner de toute peur, en choisissant radicalement Dieu. À mon tour, je confie à Dieu ce qui peut me peser, ce qui peut m’entraîner dans les profondeurs de la peur.

 

3

Le second conseil de Paul est simple : agir, passer à l’action. Un moment je fais mémoire des personnes inspirantes que je connais ou qui ont nourri mon chemin de croyant. En les contemplant, quel appel à agir peut se dessiner ? Envers les plus pauvres, les migrants, pour faire connaître la Bonne Nouvelle, pour la justice… J’en parle à Dieu

 

Introduction à la deuxième écoute

Écoutons à nouveau cet extrait de lettre de saint Paul, comme si elle m’était adressée.

 

Invitation à une prière personnelle

Saint Paul nous invite à faire connaître à Dieu nos demandes. A la fin de cette prière, je parle à Dieu dans un cœur à cœur confiant. Je lui partage ce qui m’habite, ce que je désire vivre pour le suivre davantage.