En ce début de journée je me tourne vers le Seigneur afin qu’il m’ouvre à la vie qu’il me donne aujourd’hui à travers mes différentes rencontres. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, Amen.

 

Les séminaristes de la maison Sainte Thérèse chantent Pour t’aimer ô mon Dieu.

 

1

J’imagine la scène avec Jésus : Simon le pharisien et la femme pécheresse qui vient bousculer l’ordre établi. Je contemple les gestes de cette femme, ses larmes, ses baisers. Je peux imaginer l’effet de l’odeur de ce parfum sur les personnes présentes à ce repas.

 

2

Je regarde maintenant Simon, et j’essaye de nommer le chemin que Jésus tente de lui faire vivre à travers la parabole. Un chemin qui va du rejet, du calcul pour arriver à l’amour gratuit, à l’amour qui engendre l’amour : « celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. »

 

Introduction à la deuxième écoute

Pour cette seconde écoute, je me rends attentif aux frontières que Jésus fait tomber.

 

Invitation à une prière personnelle

Comme un ami parle à un ami, je prends un temps avec le Seigneur pour exprimer une demande, ou une action de grâce. Il est celui qui pardonne les péchés, il est celui qui nous donne sa paix. Je peux aussi confier au Seigneur une personne enfermée dans ses jugements sur elle-même ou sur les autres.