En lien avec l’évangile du jour, demandons au Seigneur au début de cette prière, d’ouvrir nos cœurs et nos esprits à la vie qu’il veut nous offrir ici et maintenant : que nos cœurs battent au rythme de son cœur à lui. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, Amen.

 

Laurent Rivet et Zezi United chantent Tann dir. Je prends le temps d’entrer en prière, de confier à Dieu ce qui m’habite en ce moment, mes joies comme mes soucis. Je les lui remets et lui demande de me donner un cœur qui sache l’écouter.

 

1

J’imagine la scène que Jésus décrit : des flûtes qui ne réjouissent pas les cœurs, des chants de lamentations qui n’aident pas à exprimer la douleur. Je vois Jésus déçu, révolté intérieurement par l’incapacité des hommes et femmes de son temps à accueillir la vie qu’il veut offrir. Je reconnais le désir qui l’habite.

 

2

« Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et vous dites : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” » Je me rends attentif à ce que ce passage me révèle de la personnalité de Jésus. Qu’est-ce qui me choque, m’interpelle ? Ai-je des a priori sur l’identité de Jésus que je me sens appelé à remettre en question ?

 

3

Je peux me rappeler des situations où je me suis enfermé sur moi-même, où je n’ai pas su adhérer à la vie qui m’était offerte. Je peux remettre ces situations au Seigneur pour qu’il vienne les guérir.

 

Introduction à la deuxième écoute

Pour cette seconde écoute, je me rends attentif au désir de Jésus pour ces femmes et ces hommes à qui il s’adresse.

 

Invitation à une prière personnelle

Avant de clore ma prière, je prends un temps pour parler à Jésus et lui exprimer ce que je ressens avec lui, comme un ami parle à un ami triste.