J'ouvre ma prière avec un lent signe de croix. Il signifie toute ma disponibilité, toute mon attention, tout mon désir de faire de ce moment un moment sacré, un moment d'intimité avec mon Dieu. Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Les dominicaines de Beaufort chantent A toi Dieu.

 

1

"Je veux louer le Seigneur tant que je vis." La louange, la gratitude est certes quelque chose de spontané mais c'est aussi une attitude à choisir, une façon de vivre qui m'engage. Je renouvelle en moi ce désir de vivre dans la gratitude et je demande au Seigneur de m'aider sur cette voie.

 

2

Je prends aussi l'occasion de ce psaume pour dire merci, pour louer le Seigneur. Avec soin, je choisis une chose bien précise qui est occasion de gratitude en moi. Je porte cet événement au Seigneur dans ma prière.

 

3

" Ne comptez pas sur les puissants" me dit le psaume. En qui, en quoi est-ce que je fais confiance dans ma vie quotidienne, où vais-je trouver mes appuis ? Pour toutes les fois où je suis tenté de m'appuyer sur l'argent, les relations de pouvoir, je demande pardon au Seigneur.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute maintenant le psaume, avec attention, attentif aux mots, aux phrases qui me touchent particulièrement.

 

Invitation à une prière personnelle

Ai-je été frappé par un mot du psaume, est-ce qu'une expression me reste dans la tête ? Je m'appuie sur ce mot, sur ce bout de phrase pour en faire une prière personnelle à Dieu. Je lui dis avec simplicité et confiance ce que ces mots signifient pour moi aujourd'hui.