Des pharisiens cherchent à faire périr Jésus par jalousie. Mais lui se retire et guérit tous ceux qui le suivent. Il est le Serviteur qui prend sur lui l'offense et ne répond que par le bien. En lui Dieu trouve son bonheur. Je demande la grâce de la patience dans mes relations. Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

L’ensemble vocal Photonen chante Ave Generosa, je te salue généreuse Mère de Dieu. J’entre en prière en compagnie de Marie, en me laissant guider par sa manière d’être.

 

1

Je regarde les personnes, le conseil des méchants, Jésus qui se retire et guérit ceux qui le suivent, enfin le Seigneur Dieu qui trouve son bonheur en son Serviteur. Il va faire triompher le jugement en faisant le bien. J'écoute ce qu'ils disent, je regarde ce qu'ils font.

 

2

Le mal se développe là où le bien n'est pas pratiqué. Il est comme un virus contagieux. Or il nous est donné de pouvoir vaincre le mal en le prenant sur soi, pour le brûler par un amour plus grand : « Voici l'Agneau de Dieu qui prend sur lui le péché du monde. » Je médite cela.

 

3

Saint Paul, en finale de l’Épître aux Romains dit : « Bénissez ceux qui vous persécutent. Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien » (Rm 12, 14-21). Seigneur, j'en suis incapable, à moins que tu ne le fasses en moi : fais briller ta face sur mon visage et dans ma vie.

 

Introduction à la deuxième écoute

J'écoute ce que dit le Seigneur, par la bouche du prophète, de son Serviteur souffrant.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, m'inspirant de celle des Exercices spirituels je m’offre à Dieu : « Jésus, Éternel Seigneur de toutes choses, je fais mon offrande avec ta faveur et ton aide ; je veux et je désire t'imiter en endurant les petites offenses de ce jour, sans répliquer autrement que par la patience et la bienveillance, faisant effort pour ne voir que le bien en mon prochain. Amen ! »