‘Devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur’. Les récits de ce jour sont particulièrement aptes à nourrir notre contemplation du Cœur du Christ : « Demeurez en moi, comme moi en vous »., et à rester uni à lui, contemplatifs dans l'action même : « En toutes nos œuvres, toi, tu agis ». Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

La Communauté de l’Emmanuel chante Cœur de Jésus, ô cœur divin.

 

1

C'est un chant plein de confiance que nous propose Isaïe. En un temps d'épreuve où le Peuple a le sentiment de n'enfanter que du vent, le psalmiste glorifie l’œuvre de Dieu : « Seigneur, Tu nous assure la paix, Toi-même dans nos œuvres agis pour nous ! » Avec le prophète, je contemple l'enfantement d'un monde nouveau.

 

2

L’évangile du jour nous redit : « Venez à moi, vous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous procurerai le repos ». Sans lui, mon fardeau est accablant. Avec lui, léger. Car rien n'est difficile aux humbles. Que pourrais-je présenter au Seigneur comme fardeau à partager avec lui ?

 

3

« Dire ton nom, faire mémoire de Toi, c'est le désir de l'âme. » Que tu travailles à ton ouvrage ou que tu te retires pour prier, si tu désires, tu pries. Mais si tes prières ne sont que rabâchages, tu n'es que moulin agité par le vent. Où se trouve ma prière en ces temps-ci ?

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau ce passage, en m’attachant aux mots, aux expressions qui éveillent mon âme.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

Comme un serviteur à son maître, ou un ami avec son ami, je m’adresse maintenant directement à Jésus. « Jésus, doux et humble de cœur, rends mon cœur semblable au tien. »