Aujourd’hui l’Église fait mémoire des premiers martyrs de l’Église de Rome. C’est avec tous celles et tous ceux qui annoncent le Christ, mort et ressuscité, dans un environnement hostile que je désire me tourner vers toi Seigneur. Donne-moi d’être en communion de cœur avec ces frères. Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

 

Les moines de Keur Moussa chantent le psaume 102. Avec eux j’entre en prière confiant que Dieu m’accompagne sur mon chemin, qu’il devance ma prière de sa présence aimante.

 

1

Avec ma mémoire, je me replace dans la scène. Tout au long de cette journée, Jésus a guéri : le serviteur du centurion, la belle-mère de Pierre, des démoniaques et une foule se met à le suivre. Je contemple le Christ guérissant, montant dans la barque, se reposant. Je monte avec lui dans la barque. Mais qu’est ce qui m’incite à le suivre ?

 

2

« Sauve-nous Seigneur, nous sommes perdus ! » beaucoup d’événements récents ont fait tanguer notre barque, tant d’incertitudes bouleversent encore notre quotidien ! J’en prends conscience et les nomme. Je confie tout cela au Seigneur dans la barque où nous sommes ensemble.

 

3

Je laisse la fin de la scène m’habiter : Le Seigneur debout menaçant la mer et le vent ! le Seigneur exhortant ses disciples à ne pas craindre à avoir la foi. Je laisse cette force du Christ me relever, m’affermir.

 

Introduction à la deuxième écoute

Dans cette deuxième écoute, je me laisse habiter par l’appel de Jésus à ses disciples et sa force libératrice.

 

Invitation à une prière personnelle

Je prends le temps de m’asseoir auprès de Jésus, dans la barque dans laquelle il m’a invité et je lui parle comme un ami parle à un ami. Je lui dis ce que j’ai senti, goûté dans cette contemplation de l’Évangile. Je lui confie mes tangages et lui demande de m’aider à tenir ferme le cap que j’ai pu fixer avec lui.

 

Prière finale

Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté.
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté;
Tout ce que j'ai et possède,
c'est Toi qui me l'as donné:
A Toi, Seigneur, je le rends
Tout est à Toi,
disposes-en selon Ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce :
c'est assez pour moi.

(Ignace de Loyola, Exercices Spirituels)