Seigneur, je viens me nourrir de ta parole, je viens me laisser enseigner par toi. Donne-moi un cœur large et généreux pour entrer dans ce temps privilégié à tes côtés. Donne-moi de prendre au sérieux les invitations que tu sauras me faire. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen !

 

Diony’s voice chante Ukuthula : Le chemin de Dieu est un chemin de paix, par Jésus Christ.

 

1

« Jeter le sacré aux chiens, les perles aux cochons ». Qu’avons-nous de plus sacré, de plus précieux qu’il nous faut en aucun cas gâcher ? Au risque, en plus, que cela se retourne contre nous ? Notre temps ? Telle ou telle amitié ou relation ? Telle responsabilité ? Telle parole de Dieu ?

 

2

« Faire pour l’autre ce que je voudrais qu’on fasse pour moi » Voici la règle d’or, le résumé de la loi et des Prophètes nous dit Jésus. Si je prends au sérieux cette invitation, qu’est-ce que je voudrais qu’on fasse pour moi ? Quel est mon désir profond ? Vers qui cela m’entraîne-t-il ? Qui est cet autre ?

 

3

Ce discours s’achève avec l’évocation de deux portes, celle qui mène à la vie, et celle qui mène à la mort. Comme nous y invite Ignace de Loyola dans les Exercices Spirituels, je contemple l’humanité entière : ceux qui choisissent la vie et ceux qui s’en détournent. Qu’est-ce que cela fait résonner en moi ?

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau ces trois conseils que nous offrent Jésus.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, je me place aux côtés de Jésus. Je lui dis mon désir de le suivre, d’être de celles et ceux qui osent passer par la porte étroite, de désirer le meilleur pour mon prochain, de vouloir garder comme un trésor sa Parole et son amitié.