En ce jour avec le psalmiste, je m’associe aux personnes découragées face à un monde en manque d’humanité. Seigneur donne-moi d’entrer dans ce temps de prière avec un cœur ouvert et sensible à ceux qui souffrent des injustices, qui subissent des relations destructrices ou qui traversent des difficultés économiques. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

Cristobal Fones chante Senora de Camino. Avec lui je confie mon chemin à Marie, Notre Dame de la route, au début de ma prière.

 

1

« Comprends ma plainte Seigneur ! » Je pense à une personne âgée en Ephad, un enfant réfugié dans un camp en Syrie, ou une personne de la rue. Je veux invoquer le Seigneur ressuscité en leur nom, dans le grand mystère de la communion des saints. Je laisse monter leur plainte à laquelle je m’associe maintenant.

 

2

« Entends ma voix qui t’appelle, ô mon Roi et mon Dieu ! » Je crois que Dieu est mon roi. Il règne sur mon existence. Mystérieusement, je crois que ma prière rejoint ce frère, cette sœur en détresse. Je demande sur eux l'Esprit de compassion. Je prends le temps de faire cette demande avec foi et espérance.

 

3

« Tu n’es pas un Dieu ami du mal ». Je demande aussi au Seigneur d'agir sur tous ceux qui font le mal, de façon consciente ou inconsciente. Pour eux, mais aussi pour moi-même, je demande l’Esprit de conversion et de guérison.

 

Introduction à la deuxième écoute

J'écoute une nouvelle fois ce psaume en imaginant ces personnes en détresse.

 

Invitation à une prière personnelle

Père, l'action de ma prière est vraiment mystérieuse. Ma prière est très pauvre. Pourtant je crois aujourd'hui que tu entends sa sincérité et que tu l'exauceras, où et quand tu voudras, de la manière que tu voudras, dans le nom béni de ton Fils Jésus. Avec confiance, je m’approche de toi et te parle comme à un ami.