Saint Antoine a été un grand prédicateur et un grand théologien. Il invitait les gens à chercher l’amitié des plus pauvres pour y découvrir que les vraies richesses sont celles du cœur. Seigneur, donne-moi un cœur sensible qui se laisse affecter et déplacer par les pauvretés de ce monde. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

Le Chœur de l’Eglise Saint Gervais chante le Choral de Saint François : Loué sois tu Seigneur, pour toutes tes créatures !

 

1

Je laisse cet évangile retentir en moi pour un instant. Une histoire de serments, de paroles… Qu’est-ce qui me déplace, à quoi ce passage m’invite-t-il ?

 

2

« Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais. » Je parle avec Jésus sur mes difficultés à être fidèle à une parole donnée. Par où est-ce que le « mauvais » entre en moi ? Par mes peurs, mes désirs désordonnées, mes égocentrismes ?

 

3

C’est grâce à la cohérence entre ce qu’on dit et ce qu’on fait que peuvent se tisser les relations de confiance. Je fais mémoire de moments où le fait d’être fidèle à quelque chose ou à quelqu’un m’a ouvert à des relations plus profondes et solides, même si cette fidélité impliquait des renoncements.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute de nouveau cet évangile en me rendant attentif à ce qu’il éveille en moi.

 

Invitation à une prière personnelle

Pour terminer ce temps de prière, je parle au Seigneur comme à un ami proche. Je lui confie ce qui m’a particulièrement touché pendant ce temps avec lui, ce qui m’a dérangé et désinstallé ou ce qui m’a fait désirer d’aller plus loin dans une situation, une relation, dans une habitude.