Aujourd’hui nous sommes le jeudi 21 mai, et nous fêtons le jour de l’Ascension, un jour solennel pour toute l’Église !

L’Ascension, c’est le jour du départ définitif du Christ, le jour pour entrer définitivement dans la Confiance en Dieu, le jour d’une absence qui prépare à la venue de l’Esprit. Trinité sainte, je t’offre ce temps, reçois ma prière, aide-moi à prier. Au nom du Père, et du Fils et du saint Esprit. Amen.

 

Les moines de Tamié chantent le psaume 46.

 

1

Ce Théophile a qui est adressée cette lettre c’est chacun d’entre nous. C’est à moi que cette Parole est destinée. Je me rappelle Jésus et les douze, leur chemin de vie sur terre, la Passion, et Jésus, ressuscité, venu les consoler pendant 40 jours. Je me laisse saisir.

 

2

« Ne quittez pas Jérusalem jusqu’à la venue de l’Esprit sur vous ». Oui Jésus appelle à un confinement. Je regarde les onze. Ils seront « ses témoins » par toute la terre, mais pourquoi cette attente ? De quoi témoigneront-ils ? Avec eux, j’espère cet Autre qui prendra le relais : l’Esprit.

 

3

« Pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? » Deux hommes en blanc nous font alors une promesse : « Il viendra comme il est parti ». Il viendra, à l’improviste, don du ciel à la terre. Et moi quel est ce quotidien vers lequel je suis invité à repartir dans la promesse de l’Esprit ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Nous écoutons à nouveau ce récit qui marque le début d’une vie nouvelle pour les apôtres et l’Église.

 

Invitation à une prière personnelle

En Théophile que je suis, je laisse jaillir de mon cœur une prière vers Celui qui est parti, cette fois définitivement, vers son Père. Que te dire, Seigneur ? Un silence ? Un cri ? Un émerveillement ? Je te dis ce qui me vient, en communion avec tous les amis du Christ sur la terre.