Plusieurs siècles après saint Paul, saint André Bobola, un jésuite polonais, part affermir la foi des chrétiens persécutés et œuvrer à la paix avec les orthodoxes. Il mourra martyr. Avec tous les saints missionnaires qui m’ont précédé, à mon tour, je me mets en route et je demande la grâce d’être libéré de tout ce qui m’empêche de mettre mes pas dans ceux du Christ. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

La Maison Sainte Thérèse chante Les saints et les saintes de Dieu.

 

1

Je regarde Paul qui arrive à Lystres. Là il rencontre Timothée qui recueille de bons témoignages de la part des chrétiens d’Iconium. Je regarde aussi la manière dont je fais équipe avec d’autres pour annoncer la bonne nouvelle.

 

2

« Les Églises s’affermissaient dans la foi. » Je laisse ses paroles résonner en moi. Je laisse revenir à ma mémoire les événements de mon histoire et les visages des personnes qui ont contribué à affermir ma foi. Je contemple aussi ce qui s’affermit dans mon église locale, tel groupe, telle dynamique.

 

3

A plusieurs reprises saint Paul et ses compagnons tentent de traverser diverses contrées, mais y sont empêchés jusqu’à ce qu’ils soient appelés à se rendre en Macédoine. A mon tour je réfléchis à une action que je pourrais entreprendre ou un lieu que je pourrais rejoindre pour annoncer la Bonne Nouvelle.

 

Introduction à la deuxième écoute

Écoutons une seconde fois ce récit pour mieux prendre la mesure de l’itinérance apostolique de St Paul.

 

Invitation à une prière personnelle

Au terme de ce temps de prière je me tourne vers Jésus qui a sillonné les routes de Palestine et je lui confie les acteurs de la mission d’aujourd’hui qui vont porter la Bonne Nouvelle dans les hôpitaux, en prison, en milieu scolaire ou universitaire et partout dans le monde.