Pour Jésus, le plus grand des commandements c’est de nous aimer les uns les autres comme lui-même nous a aimés. En entrant en prière, je me place par mon imagination au milieu des amis qui ont suivi Jésus tout au long de sa vie. Je lui demande la grâce d’entrer moi aussi dans une amitié forte avec lui. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

Margaret Rizza chante Veni lumen cordium : viens Saint-Esprit, viens lumière de nos cœurs.

 

1

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » nous dit Jésus. Saint Ignace nous dit quant à lui que l’amour se met davantage dans les actes que dans les discours. Au cours de ces derniers temps je reviens sur les occasions que j’ai eues de faire un geste d’amour envers un prochain.

 

2

Les disciples de Jésus ne sont pas ses serviteurs, mais ses amis à qui il fait connaître le Père. Jésus me fait accéder, moi aussi, à cette proximité avec le Père. Je laisse retentir en moi les mots de Jésus : “je ne vous appelle plus serviteurs, mais amis” et j’accueille ce que ses paroles suscitent en moi.

 

3

« C’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure » Écouter cette parole, c’est décider de devenir disciples-missionnaire, afin de mieux aimer Jésus et de le suivre davantage. Avec mes mots, je dis au Seigneur mon désir de le suivre.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute ce discours en considérant que je suis l’ami de Jésus et que c’est à moi qu’il s’adresse.

 

Invitation à une prière personnelle

Si Jésus considère que je suis son ami, alors je peux m’adresser à lui comme je le ferai avec un ami. Comme il m’y invite, je peux demander quelque chose à Dieu, sûr qu’il agira.