Nous rejoignons les disciples en deuil non seulement de Jésus, mais aussi de Juda qui l’a livré. Au début de ce temps de prière, je me présente devant Dieu qui m’aime plus que tout. Oui, j’ai du pris à ses yeux, je suis son envoyé. Je lui demande de m’aider à habiter pleinement ma place dans le monde. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

L’ensemble de chant liturgique arménien Akn chante En ressuscitant le troisième jour tu as empli de joie l’univers. Oui ta mort a vaincu la mort, elle ouvre la porte de la vie.

 

1

Matthias fait partie de ces hommes qui ont accompagné les Douze durant tout le temps où Jésus a vécu parmi nous. Avec d’autres il est un témoin privilégié de la résurrection. Un moment je fais mémoire du chemin de Jésus depuis son baptême jusqu’à l’Ascension, et je regarde les disciples peu à peu s’agréger à sa suite.

 

2

Le Seigneur connaît le cœur de l’homme. Il sait ce qui est bon pour moi. Il me choisit pour que je prenne ma place d’apôtre dans son Église. Je prends la mesure de la place que j’y occupe. Je rends grâce pour le travail accompli et celui qui reste à accomplir. La mission est grande !

 

3

Matthias a été associé aux Onze après l’Ascension. Et moi aussi avec tout le peuple des fidèles, je suis associé à la mission du Christ. Je prends un instant pour confier au Seigneur toutes les personnes qui, avec moi, participent à cette mission dans toute la diversité des services de l’Église : catéchistes, animateurs de chants, diacres, lecteurs, prêtres, aumôniers et bien d’autres.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute une seconde fois le récit en portant attention aux circonstances qui ont amené les Onze à choisir quelqu’un pour remplacer Judas.

 

Invitation à une prière personnelle

Sur le mode de la conversation j’engage le dialogue avec Jésus pour lui demander de m’éclairer sur un choix que j’ai à faire ou une grâce à accueillir en fonction de ce qui se présentera à moi.