Je ferme un instant les yeux pour prendre conscience que Dieu est présent en moi. Je lui demande la grâce de me rendre présent à lui comme le sarment greffé sur le pied de vigne qui donnera du fruit en son temps. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

L’Ensemble Vocal Athenaïs sous la direction de Laurence Pottier chante O Nomen Jesu de Henry du Mont. Ô nom de Jésus, nom qui vient me fortifier, qui es-tu, sinon le sauveur ?

 

1

Je contemple le vigneron dans sa vigne qui coupe les sarments secs et émonde ceux qui donnent du fruit pour qu’ils en donnent davantage. Je réfléchis à la manière dont la parole de Dieu m’a émondé et m’a permis de donner du fruit. Je m’interroge aussi sur mon manque d’enracinement et ce qui est peut-être desséché en moi.

 

2

Les sarments demeurent sur la vigne comme ma vie demeure enracinée en Jésus. Je repère dans les moments de ma vie de ces derniers jours ce qui m’a nourri en profondeur et ce qui ne m’a pas rassasié. Je décide d’une action : un temps de lecture spirituelle, un appel, un temps de prière particulier ou autre chose.

 

3

« Demeurez en moi ». Voilà à quoi je suis invité. Oui, mon cœur aspire à demeurer en Jésus, mais je suis aussi attiré par d’autres appels. Je mets des mots sur les circonstances, les personnes, les choses qui me portent à demeurer en Jésus-Christ mais aussi peut-être à m’en détourner.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute le texte en portant mon attention sur ce que fait le vigneron pour que la vigne donne du fruit.

 

Invitation à une prière personnelle

Je m’adresse à Marie pour qu’elle me mette avec son Fils Jésus afin que je demeure de plus en plus en lui et que s’affermisse mon désir de mieux l’aimer et davantage le servir.