La rencontre de Jude avec Jésus suscite une question de la part de Jude : « Est-ce à nous que tu vas te manifester, et non pas au monde ? » En entrant en prière je laisse résonner en moi cette question. Je demande la grâce de pouvoir être disponible, attentif à sa manière de se manifester à moi. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

Les séminaristes orthodoxes du séminaire sainte Geneviève et les séminaristes catholiques du séminaire Saint Sulpice chantent Dans ce mystère. Avec eux je me prépare à faire de la place en moi, pour m’éveiller à la présence de Dieu qui est là pour moi.

 

1

« Seigneur, que se passe-t-il ? Est-ce à nous que tu vas te manifester, et non pas au monde ? » En écoutant cette question de Jude, je contemple Jésus et ses disciples rassemblés autour lui. On a l’impression qu’ils ont du mal à comprendre leur ami. Cela m’arrive sans doute aussi parfois...

 

2

« Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ». Aimer vraiment se traduit en acte et aimer Jésus inspire à aimer aussi mon prochain. Peut-être une situation ou le visage d’une personne me rappelle que cet amour est difficile pour moi. C’est pourtant là que Jésus se tient. Je médite cela.

 

3

Jésus promet que le Père enverra l’Esprit Saint pour nous rappeler tout ce qu’il a dit. A mon tour je laisse l’Esprit envoyé par le Père, et reçu le jour de mon baptême, prendre toute la place dans ma vie. Je laisse revenir une parole, une attitude de Jésus qui me touche particulièrement.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute ce passage de l’évangile en portant mon attention sur la manière dont Dieu se donne à moi.

 

Invitation à une prière personnelle

Je m’adresse à Jésus comme Jude a pu le faire avant moi et de la même manière que si je m’adressais à un ami. Je lui confie mon désir de lui faire toujours plus de place dans ma vie et je lui demande la grâce de m’éclairer sur ce qui m’encombre.