Texte de la prière

La méditation du psaume de ce jour, nous donnera de revisiter des moments moins heureux de l’histoire du peuple d’Israël et d’y contempler la fidélité de Dieu. Donne-moi Seigneur, d’avancer dans cette fidélité à laquelle tu nous convies toutes et tous. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Amen.

 

La Communauté de Taizé chante Jesu Christe Fili Dei : « Jésus-Christ, Fils de Dieu, viens à mon secours ».

 

1

Ce psaume est une relecture de l’épisode du veau d’Or : Moïse étant sur la montagne avec Dieu, le peuple s’est senti abandonné et s’est fabriqué un dieu. La colère de Dieu s’est alors enflammée, mais Moïse a intercédé et supplié Dieu de ne pas renier son alliance. Je contemple cette scène bien connue.

 

2

Le premier reproche fait aux hébreux est d’oublier la bienveillance de Dieu pour son peuple. Quels furent alors mes sorties d’Égypte, mes sorties d’esclavages ? Contre quels ennemis Dieu a-t-il combattu pour moi ? De quelle nourriture spirituelle, amicale ou relationnelle Dieu m’a-t-il comblé et nourri ? J’en rends grâce.

 

3

« C’est alors que Moïse, son élu, … surgit. » Au cœur de la nuit, la vie tout à coup jaillit. Contre une vision faussée de Dieu qui voudrait détruire sa création, lui retirer sa confiance, Moïse montre la voie à suivre. La familiarité avec Dieu donne de faire l’expérience d’un Dieu qui pardonne. Tel est le message de Jésus, le nouveau Moïse, celui qui intercède pour nous par excellence.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute une deuxième fois ce psaume, en me laissant rejoindre par un mot, en le gardant en mémoire.

 

Invitation à une prière personnelle

Peut-être un mot ou une expression m’a marqué à l’occasion de cette seconde écoute ; Je reste dessus, je médite cela. Je laisse Dieu me rejoindre et éclairer quelque chose de mon existence. Je peux aussi me tourner vers Jésus, le nouveau Moïse, pour qu’il intercède pour moi auprès de son Père, de mon Père.