Texte de la prière

On demande à Jésus quel est le plus grand commandement, il en donne deux : l’amour du Seigneur, et l’amour du prochain. Demandons-lui la grâce de nous mettre à l’écoute de sa parole, pour que son enseignement nous transforme de l’intérieur. Au nom du Père, et du Fils, et du saint Esprit. Amen.

 

La Communauté de Taizé chante Toi tu nous aimes, source de vie.

 

1

Je prends le temps d’écouter la question du Pharisien : « Quel est le premier de tous les commandements ». Et je peux réfléchir : dans ma propre vie, entre tout ce que je dois faire, qu’est ce qui tient concrètement la première place ? Quel est mon premier commandement ?

 

2

« L’amour de Dieu »… Que signifie concrètement pour moi, aimer le Seigneur « de tout mon cœur, toute mon âme, tout mon esprit, toute ma force » ? Comment est-ce que je fais de la place dans ma vie à l’amour de Dieu ?

 

3

« L’amour du prochain » : Aimer Dieu, aimer son prochain, vaut mieux que tous les holocaustes et tous les sacrifices… Qui est, aujourd’hui, ce prochain qui me préoccupe, celui vers qui va ma sollicitude ? Je prends le temps de le présenter au Seigneur.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je ré-écoute cet évangile, pour me laisser enseigner encore davantage.

 

Invitation à une prière personnelle

Je m’adresse au Seigneur, lui exposant ma manière de l’aimer, ma manière d’aimer mon prochain, en lui demandant son aide pour mieux aimer, et aimer davantage, sans que ce soit un sacrifice qui alourdisse encore le fardeau de mes obligations. Ou tout autre chose qui me viendra, en liberté devant le Seigneur.