Texte de la prière

Jésus est interrogé : combien de fois faut-il pardonner à son frère ? Et il nous lance une invitation pressante à le faire. Je me mets en silence, devant sa miséricorde infinie ; et je lui demande la grâce de recevoir son amour et de pouvoir, à mon tour, témoigner du pardon de Dieu. Au nom du Père, et du Fils, et du saint Esprit. Amen.

 

La Communauté de Taizé chante Seigneur, tu Gardes mon âme.

 

1

J’écoute la question de Pierre : combien de fois dois-je pardonner ? et la générosité de sa réponse : jusqu’à sept fois ? Et je peux m’interroger sur ma propre vie : quand m’a–t-il été donné de recevoir le pardon ? quand m’est-il arrivé de le donner ? Qu’est-ce que cela a produit en moi ?

 

2

J’écoute maintenant la réponse de Jésus : pardonner jusqu’à 70 fois 7 fois. La parabole permet d’aller plus loin : un serviteur, libéré de sa dette par son maître, demeure intraitable avec son compagnon. La réaction du maître m’invite à m’interroger : qu’est ce qui m’empêche, quant à moi, de pardonner les offenses qui m’ont été faites ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute le récit, en me demandant : dans tout ce passage, qu’est-ce que vise le Seigneur ?

 

Invitation à une prière personnelle

Selon ce que cette prière aura suscité en moi, je parle librement au Seigneur : je rends grâce pour un pardon reçu ou donné ; je lui demande son aide si j’ai du mal à pardonner ; ou encore peut-être, comme il le suggère, je prie pour un de mes ennemis, et je demande que le Seigneur lui donne le meilleur.