Texte de la prière

Le temps du Carême est un moment privilégié pour méditer ce qui est à la base de notre foi et de notre salut : La mort et la résurrection de Jésus. En ce dimanche, demandons que cela suscite en nous gratitude, dans un accueil toujours plus généreux du don sans prix qu’il nous a fait. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, Amen.

 

La Communauté du Chemin Neuf chantent It’s your love : « C’est ton amour qui m’a sauvé, alors que j’étais encore loin de toi ».

 

1

« Accepter de mourir pour un homme juste, c’est déjà difficile ; peut-être quelqu’un s’exposerait-il à mourir pour un homme de bien. » Un moment, je fais mémoire de quelques cas de héros qui ont livré leur vie pour sauver des gens de bien, et ce que cet acte révèle d’amour et d’abnégation.

 

2

« Or, la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous, alors que nous étions encore pécheurs. Il est mort pour les impies que nous étions. » Je considère maintenant Jésus, je pèse l’amour qui devait brûler dans son cœur, pour accepter de mourir pour nous, impies et pécheurs.

 

3

« Nous voici en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, lui qui nous a donné, par la foi, l’accès à cette grâce dans laquelle nous sommes établi. » Je goûte maintenant la paix profonde qu’il y a à être établi ainsi dans la grâce, et j’y demeure.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute cette bonne nouvelle de notre salut.

 

Invitation à une prière personnelle

A présent, touché par l’amour du Christ pour nous, par son geste absolument gratuit, par l’abondance de sa grâce, par la paix radicale dans laquelle il nous a établis, je laisse déborder ma gratitude et ma joie, et je lui dis en retour mon désir de l’aimer et le servir de tout cœur… Je peux lui présenter une situation précise qui me tient à cœur.