Texte de la prière

Temps de pénitence austère et d’humble demande de pardon, le carême est surtout une route vers la joie de la réconciliation. Pour débuter cette prière, je demande de savoir confesser mon péché et ouvrir ainsi mon cœur pour accueillir un pardon libérateur… Au nom du Père et du Fils et du saint Esprit. Amen.

 

La Communauté du Chemin Neuf chante le Kyrie de la messe de Compostelle. Viens Seigneur, transfigurer nos vies par ton pardon.

 

1

« nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements, nous n’avons pas écouté… » Il y a tant de manières de parler de ce mystère du péché… laquelle me rejoint davantage aujourd’hui ?

 

2

« À toi, Seigneur, la justice ; à nous la honte au visage… » Plutôt que me replier sur moi, la confession du péché me tourne vers le Seigneur et vers sa justice. Je fais de mon péché l’occasion de m’orienter davantage vers lui, humblement. 

 

3

« Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon… » J’ose maintenant considérer le Seigneur, dont l’amour infini est source de miséricorde et de pardon. Je me rappelle tant d’autres paroles et d’épisodes de ma propre histoire, qui illustrent ce mystère du cœur de Dieu.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute cette belle confession des fautes du peuple, tournée vers la miséricorde de Dieu.

 

Invitation à une prière personnelle

Je demande moi-même pardon de tout mon cœur, pour mes propres péchés et pour ceux de celles et ceux qui m’entourent, et je loue le Seigneur pour sa Miséricorde infinie.