Texte de la prière

Seigneur Jésus, je me présente devant toi. Je te confie ce qui occupe mon cœur, ce que je fais, ce que je vis, tous ceux que j’aime. Je me mets à ton écoute pour être bousculé par ta parole. Qu’elle me surprenne, résonne dans ma vie et me transforme. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

La Communauté de Taizé chante Jubelt und freut euch : Louez et réjouissez vous dans le Seigneur, car il a fait pour nous des merveilles.

 

1

Sans préjugés, sans idées préétablies, je contemple la scène : Jésus veut rester inaperçu ; une femme vient à sa rencontre et le dérange ; un dialogue étrange s’établit ; une parole osée d’une femme étrangère… et Jésus qui se laisse bousculer et répond avec une parole de vie. Comment cette scène résonne-t-elle en moi ?

 

2

Je contemple la scène. Jésus est à Tyr, il se risque en territoire païen. Une femme ose lui parler, malgré tout ce qui les sépare : le genre, le lieu d’origine, la culture, la religion, le groupe social… Pour grandir dans les relations, il faut souvent oser la rencontre, faire le premier pas. Et moi, quelle est ma réaction face à la nouveauté, à l’inconnu ?

 

3

Dans le dialogue qui s’entame, Jésus entend la foi de cette femme. Il se laisse bousculer dans sa mentalité juive : les païens, eux-aussi, peuvent recevoir le pain de Dieu ! Je contemple cette ouverture de Jésus. Qu’est-ce que cela peut remettre en cause dans ma propre foi, de mon regard sur les incroyants, ou autres croyants ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Dans une deuxième écoute, j’entends la nouveauté à laquelle ce texte m’invite.

 

Invitation à une prière personnelle

Comme un ami parle à un ami, je confie au Seigneur ce qui m’a le plus touché dans ma prière. Je lui demande de l’aide pour vivre mes relations à l’image des siennes, en osant la rencontre, en me laissant transformer.