Texte de la prière

« Sel de la terre », « lumière du monde » : Seigneur, ouvre mes yeux à la lumière que tu fais jaillir dans le monde. Seigneur, rends mon palais sensible aux saveurs, aux différences. Que je puisse goûter aux charismes qui se déploient autour de moi. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Amen.

 

Les moines de Fontgombault chantent Da pacem : « Donne la Paix, Seigneur, à nos jours, car il n’y a personne comme toi , tu es avec nous, toi notre Dieu ».

 

1

« Vous êtes le sel de la terre » ; c’est un verset de l’Évangile de ce dimanche. Ce sel, je le goûte dans le pain du partage. Lentement, je rumine les paroles du prophète : « Partage ton pain avec lui qui a faim, accueille chez toi les pauvres sans abri, couvre celui qui tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable. »

 

2

« Alors ta lumière jaillira comme l’aurore, et tes forces reviendront vite. » La lumière naît de ces gestes qui ont du goût. Je relis ma vie. Quels sont ces gestes savoureux qui, dans mon quotidien, renouvellent mes forces, éclaircissent mon regard ?

 

3

« Devant toi marchera la justice, et la gloire du Seigneur fermera la marche. Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira « Me voici ». » Quel est ce Dieu qui ferme la marche ? Quel est ce Dieu qui répond promptement ? Je m’en émerveille.

 

Introduction à la deuxième écoute

A cette deuxième lecture, je laisse mon cœur se réjouir de cette Bonne Nouvelle.

 

Invitation à une prière personnelle

En ce dimanche, je parle au Christ Jésus, ce Fils qui a eu du goût à partager notre humanité, sans réserve. Je lui dis le fond de mon cœur, mes pensées intimes, peut-être aussi mes résistances.