Texte de la prière

J’entre en prière avec tout ce qui fait ma vie : joies, fatigues, espoirs, soucis… Tout cela t’appartient Seigneur ! Que je sois disponible pour t’écouter. Je te demande aujourd’hui de faire grandir en mon cœur le désir de justice. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Amen.

 

La Communauté de Taizé chante The Kingdom of God : « Le Royaume de Dieu est justice et paix, et la joie dans l’Esprit Saint ! »

 

1

« Certains disaient »… « D’autres disaient encore ». A mesure que le nom de Jésus devient célèbre, il devient urgent de percer le mystère de son identité : Est-il Élie, ou Jean qui revient ? Je me rends sensible à ce buzz. Qui est ce Jésus ?

 

2

« Jean le voilà ressuscité ! » Le nom de Jean hante l’esprit d’Hérode. Que ressent-il alors qu’il rejoue dans sa tête le scénario qui a mené à la mort du Baptiste. Grâce à l’imagination, j’accompagne Hérode dans un examen de conscience.

 

3

Et moi, dans tout cela ? Qu’en est-il de ma vie ? Y a-t-il des situations où j’ai délibérément choisi l’injustice ? J’examine ma propre conscience, je déroule les étapes qui conduisent à la mauvaise décision. J’essaie d’en tirer un enseignement.

 

Introduction à la deuxième écoute

En écoutant une deuxième fois ce passage, je me rends sensible au drame de la scène : les chants, le vin, la danse… Et la mort du Baptiste.

 

Invitation à une prière personnelle

Séduction, serment, ordre… Le récit contient tous les éléments d’une bonne série politique ! Après avoir contemplé cette scène, je regarde Jésus, l’Agneau de Dieu qui s’incarne au sein des affaires humaines. Qu’ai-je à lui dire ?