Texte de la prière

Lentement, je respire ; je confie mes soucis au Seigneur. Me voici, disponible et à l’écoute. Aujourd’hui, je demande la grâce de l’hospitalité : savoir accueillir, et être accueilli moi-même. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Amen.

 

Exo chante Un jour dans tes parvis. Avec eux, je me laisse être accueilli par mon Dieu.

 

1

Pour Jésus, c’est le retour à la maison. En puisant de ma propre expérience, je mesure tout l’enjeu de retrouver un lieu familier après un certain temps. Quand rien n’a vraiment changé mais tout semble différent, comment reprendre ses habitudes ? Comment reprendre le fil de la conversation ?

 

2

Le fils du charpentier ne travaille plus le bois ; il fabrique des miracles ! Dans le contexte de Nazareth, le retour de Jésus peut bien faire sourire. Je mesure l’ironie de la situation. Et je réfléchis en moi-même… Aurais-je rigolé ? Aurais-je participé aux ragots ? Aurais-je été choqué ?

 

3

« Et il s’étonna de leur manque de foi. » Avec un regard tendre, je compatis à l’étonnement du Christ. Et je prends ma part de ce mystère : serais-je toujours bien accueilli chez moi ? serais-je toujours accueillant envers ceux qui reviennent d’un long voyage ?

 

Introduction à la deuxième écoute

En écoutant une deuxième fois ce passage, je suis attentif à la puissance de la rumeur, des ragots qui entourent Jésus.

 

Invitation à une prière personnelle

« Alors Jésus parcourait les villages alentour. » Avec cette phrase, je termine ce temps de prière. Avec Jésus, je peux envisager des nouveaux horizons qui se déploient sous mes yeux. Je confie mes émotions et mon étonnement au Seigneur. Peut-être ouvrira-t-il mes yeux sur un geste d’accueil à poser ?