Texte de la prière

Jésus enseigne, non plus à la synagogue, mais à l’air libre, pour tous, au bord de la mer de Galilée. Et une grande foule s’assemble à nouveau auprès de lui. Avec elle, recevons l’invitation de Jésus à ouvrir l’oreille et prêter attention. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, Amen.

 

Patrick Richard chante le Psaume de la création. A mon tour j’ouvre mon cœur à l’abondance des dons de Dieu.

 

1

Le semeur qui est sorti pour semer c’est Jésus lui-même. Il proclame la Parole et guérit les malades. C’est une semence de Vie, du Royaume de Dieu qu’il sème partout sur son passage. Je contemple Jésus semeur, qui sème la vie en abondance, quel que soit le terrain et les gens qu’ils rencontrent.

 

2

Ce semeur ne s’immobilise pas en chemin pour chasser les oiseaux qui viennent manger la semence ou arracher les épines qui étouffent. Il avance, sûr de la récolte, en dépit de tous les revers possibles. Il sait qu’il y a toujours quelque part une bonne terre. Le fruit sera là : 30, 60, 100 pour un, qui efface de loin le grain perdu. Je me laisse instruire par cette manière de Dieu.

 

3

Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! Je me laisse interpeler par Jésus. Comment est-ce que j’accueille la Parole ? Comme une semence de vie, de justice et de paix ? Comment être une terre accueillante et généreuse pour porter cette semence et la laisser grandir ? Quelles pierres, quelles ronces marquent aussi ma vie ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Écoutons à nouveau ce récit, et contemplons cette manière généreuse et confiante d’agir de Dieu.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, je me tourne vers Jésus. Je lui partage ce que j’ai pu recevoir, ce que je garde de l’écoute de cette parabole du semeur. Je peux aussi lui confier telle ou telle situation, lui demandant son regard, sa capacité de discernement.