Texte de la prière

Jésus me voici devant Toi, tout simplement dans le silence : rien n’est plus important pour moi que d’habiter en ta présence. Jette un regard de bonté et de paix sur ma vie, toi qui connais mes joies, mes forces mais aussi mes blessures que tu peux guérir. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

La Communauté du Chemin Neuf chante Je me tiendrai là.

 

1

Je regarde cet homme couvert de lèpre. Voyant Jésus, il se prosterne comme les mages à la crèche et lui demande : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier ». Je prends un temps pour ressentir ce que cette maladie évoque : lente défiguration et rupture sociale.

 

2

Je regarde à nouveau cet homme, défiguré par la maladie. Il appelle Jésus “Seigneur” et lui témoigne sa foi en lui. Et moi, quels sont les chemins sur lesquels je veux pouvoir retrouver Jésus ? Je demande au Seigneur la grâce de m’abandonner à lui à cet instant présent, lui le Chemin, la Vérité et la Vie.

 

3

Je me laisse maintenant saisir par le Christ, moi qui suis un peu lépreux, un peu abîmé, un peu défiguré. Je l’entends me dire : « Je le veux, sois purifié. ». Je reconnais que mon visage n’est pas toujours celui qu’il voudrait voir ; mais sa joie c’est de me remettre debout en soignant toutes mes blessures.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je me prépare à réécouter cet évangile en regardant Jésus, disponible à la fois aux hommes et à Dieu son Père.

 

Invitation à une prière personnelle

Jésus, je te rends grâce aujourd’hui pour ce que tu fais dans ma vie. Avec mes mots, je te dis « Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier. » Donne-moi la confiance de tourner ma vie vers toi, de vivre le sacrement de la réconciliation, le sacrement des malades ou encore, quel que soit mon âge, de recevoir l’Esprit Saint qui affermit ma foi. « Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier. »

 

Prière de Charles de Foucault

Mon Père,
Je m'abandonne à toi,
fais de moi ce qu'il te plaira.

Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.

Je suis prêt à tout, j'accepte tout.
Pourvu que ta volonté
se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d'autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l'amour de mon cœur,
parce que je t'aime,
et que ce m'est un besoin d'amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.