Texte de la prière

En ce temps de Noël après l’Épiphanie, le Seigneur se révèle à moi en me montrant comment son amour s’est manifesté parmi nous. Il prend l’initiative de venir à moi en envoyant son Fils Jésus-Christ. J’ouvre mon cœur pour accueillir sa Parole et venir puiser à sa source. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

La Communauté du Chemin Neuf chante, Its your love : « C’est ton amour qui m’a sauvé ». En ce début de prière, j’accepte de me mettre sous le regard plein d’amour de Dieu.

 

1

« Bien-aimés, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier. » Je me laisse toucher par cette interpellation de Jean. Elle s’adresse à moi au début de ma prière. Je suis une personne aimable, digne d’être aimé de Dieu. Je me laisse regarder par ce Dieu d’amour et je lui réponds en confiance.

 

2

Jean n’y va pas par quatre chemins : celui qui dit aimer Dieu tout en éprouvant de la haine contre son frère est un menteur ! Je confie au Seigneur les personnes de mon entourage que j’ai dû mal à aimer en ce moment ; je les nomme et demande au Seigneur la grâce de me réconcilier avec elles.

 

3

« Celui qui croit que Jésus est le Christ, celui-là est né de Dieu. » Je fais mémoire de personnes rencontrées ou d’événements qui me parlent de Dieu et rendent vivante cette filiation. Ces femmes, ces hommes sont réellement filles et fils de Dieu, mes sœurs et mes frères. En les contemplant, je remercie Dieu.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je m’apprête à réécouter cette lettre de St Jean comme une valse entre Dieu et nous qui n’en finit pas.

 

Invitation à une prière personnelle

Aimer Dieu et Aimer son prochain, tel est le double commandement de l’amour que Dieu me confie comme une feuille de route en ce début d’année civile. Je demande à l’Esprit Saint la force de rester fidèle à ce commandement. Je lui dis mon désir d’être pour ceux que je peux appeler mes amis dans le Seigneur, le miroir de sa présence en moi. De tout cela, je m’entretiens avec le Seigneur.