Texte de la prière

Je m’apprête à écouter le Christ, verbe de Dieu, car il me fait connaître Dieu par sa parole de salut. Je suis son disciple et lui demande la grâce de comprendre cette parole avec mon intelligence, d’être capable de la redire avec les mots de ma prière et de la mettre en pratique. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit

 

La Communauté de Taizé chante Jesus Christ, Bread of Life : « Jésus-Christ, pain de vie, ceux qui viennent à toi seront rassasiés, et ceux qui mettent leur confiance en toi désaltérés. »

 

1

Je contemple les personnes en présence : Jésus entouré d’une grande foule et du groupe de ses disciples… A mon tour, je rejoins cette foule ou les disciples de Jésus. Ayant regardé la scène, je contemple le lieu : Pour les disciples c’est un endroit isolé et désert ; pour Jésus des prés d’herbe verte. Et moi qu’est-ce que je vois ?

 

2

« Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux… Alors, il se mit à les enseigner ». La compassion, c’est littéralement souffrir avec, être touché par l’autre. Je confie au Seigneur ces personnes autour de moi qui souffrent et dont je souhaiterais m’approcher. Quelles paroles de réconfort et de tendresse pourrais-je leur dire ?

 

3

Je regarde cette scène de pique-nique improvisé à l’initiative de Jésus, qui prend les pains, les bénit, les rompt et les donne aux convives. Suis-je plus proche des disciples, de celles et ceux qui donnent ou de la foule, qui se réjouit de recevoir ? Ai-Je envie de me joindre à eux ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Pour cette deuxième écoute, Je fais particulièrement attention aux paroles prononcées par Jésus et ses gestes.

 

Invitation à une prière personnelle

Au terme de cette prière, je fais mémoire des images et paroles fortes de cet évangile. Je savoure la manière d’être de Jésus qui nourrit les cœurs et les estomacs avec abondance ! Je relie cette Bonne Nouvelle au temps de Noël. Ce peut être une invitation à participer à une eucharistie dans la semaine