Aujourd’hui nous sommes le jeudi 2 janvier – nous fêtons saint Basile et saint Grégoire de Nazianze, évêques et docteurs de l’Église au IVe siècle.

Jean le Baptiste et Jésus, sont presque jumeaux. Prophètes, tous les deux, chacun dans son genre. Leurs contemporains ont pu hésiter : lequel des deux était le Messie attendu ? Je demande à l’Esprit Saint de m’éclairer : qui est Jésus pour moi ? Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

La lecture de ce jour est tirée du premier chapitre de l’évangile selon saint Jean. Jean le Baptiste impressionnait grandement les foules. Mais il avait pressenti en Jésus un prophète plus grand que lui.

Passage biblique

Voici le témoignage de Jean le Baptiste, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? »
Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? »
Il répondit : « Non. »
Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »

Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.
© aelf.org

Piste 1

Avec sa parole de feu, Jean le Baptiste fascinait les foules. Je regarde les candidats au baptême, sur la rive du Jourdain. Parmi eux, Jésus. Un parmi d’autres. Encore inconnu. Que vient-il faire ici, parmi les pécheurs repentants, lui, l’Innocent absolu ?

Piste 2

« Au milieu de vous, quelqu’un que vous ne connaissez pas. » Jean, lui, l’a reconnu. Il a pressenti en Jésus plus grand que lui. Humilité de Jean-Baptiste. Mais surtout humilité de Jésus. Jésus ne sera pas un prophète spectaculaire, tonitruant et menaçant. Il est vêtu et mange comme tout le monde. Un parmi d’autres.

Piste 3

La dernière question des pharisiens concerne le baptême de Jean. Quel est-il ? D’où vient-il ? Quel est son but ? A cela Jean répond par la venue prochaine de Jésus, et par sa petitesse face à lui. En regardant autour de moi, quelle personne m’indique ainsi le Christ ? Qui s’efface pour me mettre en relation avec Dieu ?

Introduction à la deuxième lecture du texte biblique

J’écoute à nouveau ce récit en essayant de regarder Jésus avec le regard de Jean-Baptiste. Un regard sans jalousie. Un regard d’admiration et surtout de confiance : Jésus est plus grand que moi. Je peux tout miser sur lui.

Piste finale, introduction à un temps de colloque

Je m’adresse à Jean-Baptiste. Je lui demande de me donner un peu de son admiration pour Jésus. Je m’adresse aussi à Jésus, tellement silencieux dans ce tableau : « Jean-Baptiste appelait les hommes à changer de conduite et à se tourner vers Dieu. Et toi, Jésus, que désires-tu de moi ? »

Prière finale
Âme du Christ