Texte de la prière

Il est dit de Jean qu’il est « celui que Jésus aimait ». Je demande moi aussi la grâce de me sentir profondément aimé du Seigneur, comme Jean. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

La Communauté de Taizé chante Voici Dieu qui vient à mon secours.

 

1

Je contemple la scène en me mettant à la place de Jean : l’annonce de Marie-Madeleine, la course, l’attente, le regard, la foi. Qu’est-ce que je ressens dans mon cœur lorsque je revois tous ces événements ?

 

2

Pierre et Jean sentent l’urgence de la situation. Ils courent. Jean arrive en premier mais il n’entre pas. Il observe et laisse Pierre entrer d’abord. Aimer et se savoir aimé le conduit à l’humilité… Est-ce une attitude qui m’est facile et familière ? En regardant Jean attendre, je demande cette grâce.

 

3

Jean vit et il crut. Cette phrase est toute simple. Et pourtant les implications sont incroyables : le Christ est ressuscité. C’est sur ce témoignage des apôtres que ma foi s’est construite. Dans ma vie, qu’est-ce que le Seigneur me donne-t-il de voir ? Puis-je discerner un lieu où il m’invite à lui faire davantage confiance ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute ce passage en laissant surgir cet acte de révélation au cœur de ma vie.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ma prière, je prends un moment pour parler à Dieu, comme je parlerais à un ami.. Je lui demande la grâce en ce temps de Noël, de ressentir, comme Jean, les effets de Sa Résurrection : la joie, la paix, l’humilité Je lui confie mon désir de grandir dans ma foi !