Texte de la prière

Un des tout premiers compagnons de St Ignace de Loyola, François Xavier voua sa vie à faire connaître le Christ de l’Inde au Japon, faisant sienne cette parole de Paul : « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile ». Que mon cœur soit saisi par ce même désir de dire au monde la joie de reconnaître la présence de Dieu au cœur de nos vies, Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, Amen.

 

Ignace et Cie chantent Pèlerin des océans, un chant dédié à l’aventurier de Dieu que fut Saint François Xavier.

 

1

Alors que les disciples reviennent de mission et en témoignent à leur maître, Jésus exulte de joie sous l’action de l’Esprit Saint : une joie pleine et entière. Je me laisse toucher par cette joie, cet enthousiasme. J’essaye d’écouter sa voix, de voir l’expression de son visage lorsqu’il parle ainsi à son Père et à ses disciples.

 

2

« Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits ». Ces tout-petits ce sont les disciples. Jésus leur donne de voir se mission à l’œuvre à travers leurs propres vies. En regardant ma propre vie, puis-je voir comment le Seigneur y travaille ? Puis-je m’en réjouir ?

 

3

C’est alors que Jésus révèle à ses disciples le cœur de sa vie, sa relation avec son Père : « Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Avec mes mots, je dis à Jésus mon désir de connaître son Père, source de toute vie.

 

Introduction à la deuxième écoute

En écoutant une deuxième fois cet Évangile, j’ouvre grand mon cœur, mes yeux et mes oreilles à la louange de Jésus.

 

Invitation à une prière personnelle

Je remets l’essentiel de ma prière entre les mains du Père. Avec lui, je peux décider d’un moyen simple durant l’Avent, pour entrer davantage dans l’attitude des tout-petits : par exemple, lui confier chaque jour ce qui est advenu dans ma journée, ou tout autre chose que m’a prière m’a inspiré.