Texte de la prière

La fête du Christ Roi est l'occasion de me remettre en face de ce mystère : Jésus est roi et il s'est fait petit, serviteur. Je lui demande de m'aider à vivre de son exemple, de m'aider à me faire à mon tour serviteur, car telle est la voie royale ! Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Le Chœur d’hommes de Chaillot chante un canon pascal. Avec eux je me recueille devant le roi d’humilité, le roi dont la victoire passe par la croix.

 

1

Je commence ma prière en me rappelant toutes les personnes, partout sur la terre, de toutes cultures et de tous rites qui reconnaissent Jésus comme roi de leur vie. Je me sens uni à tous ces chrétiens et ces chrétiennes, si proches de moi, ou si différents.

 

2

Jésus vient d'être crucifié. On le regarde. Certains se moquent, d'autres sont curieux, d'autres encore l'injurient. Je m'imagine dans cette foule autour de la croix et je regarde Jésus. Qu'est-ce qui monte en moi comme sentiment, dans le silence ? Mon roi est là, crucifié comme un esclave.

 

3

Le premier à entrer dans le paradis avec Jésus, est un malfaiteur, un condamné. Je regarde Jésus se tourner vers lui, lui parler. Quel que soit le passé de cet homme, Jésus s'appuie sur ce qu'il y a de bon en lui. Avec mes mots, je demande pour les heures qui viennent, de vivre de ce regard de Jésus, un regard qui cherche le bon chez les autres.

 

Introduction à la deuxième écoute

J'écoute une seconde fois cet évangile, il me parle de vie promise, au moment le plus sombre.

 

Invitation à une prière personnelle

Dans cet évangile, je suis mis face à Jésus, roi et crucifié. Face à Jésus en croix, face à lui qui par amour est allé jusque-là : Que voudrais-je dire, quelle parole me vient ? Je la partage avec Jésus, avec tout le respect et la douceur qui conviennent à ce moment.