Texte de la prière

Au moment de commencer ma prière, je fais d'abord silence en moi. Je me tourne vers Dieu. Je lui demande sa sagesse, pour savoir reconnaître ce dont j'ai vraiment besoin. Et je me présente à lui par un signe de croix : au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Le Chœur Saint Ambroise de Paris chante Comme l’aveugle. Oui comme l’aveugle je viens vers toi Seigneur ! Guide moi par ton Esprit, pour que ta Parole ouvre mes yeux.

 

1

Je me glisse dans cette scène par l’imagination. J’essaie de me mettre dans la peau de cet aveugle. Quel est son ressenti avant la venue de Jésus ? Quel espoir l’habite ? Qu’est-ce qui change quand il entend que c’est Jésus qui arrive ? Comment ressent-il les tentatives de le faire taire ? Comment cela me parle-t-il ?

 

2

Comme l’aveugle, il y a sans doute des choses qui m’enferment, qui limitent ma capacité à vivre en véritable enfant de Dieu, en liberté. J’entends Jésus qui me dit : « que veux-tu que je fasse pour toi ? »… Qu’ai-je envie de lui dire ? Qu’est ce que je désire vraiment ? De quoi est-ce que je veux être libéré ?

 

3

La fin de cet évangile me parle de gratitude. Gratitude de l’homme guéri, louange de la foule. Et moi, quel est ma raison de rendre grâce au Seigneur aujourd’hui ? Pour quoi voudrais-je dire merci ?

 

Introduction à la deuxième écoute

En réécoutant cet évangile, je suis sensible à la façon dont Jésus accueille le désir profond de cet homme.

 

Invitation à une prière personnelle

Je continue mon dialogue avec Jésus. Je lui parle de ce que j’ai vécu dans ma prière, je lui confie ce dont j’ai besoin ou au contraire mes occasions de louange. Je laisse simplement monter ce que j’ai au cœur.