Texte de la prière

Me voici devant toi Seigneur. Avec un mot, un geste, un signe de croix, j’accueille ta présence au cœur de ma vie. Donne-moi de grandir en liberté, en sainteté pour vivre dès maintenant de la joie de la Bonne Nouvelle. Au Nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit. Amen

 

Samuel Brouillet chante Avec Lui.

 

1

Paul écrit à la jeune église de Rome. Le ton peut paraître paternaliste, mais il témoigne d’abord d’un attachement sans prix de Paul à ses frères et sœurs dans le Christ. Je le contemple un moment, écrivant, choisissant ses mots pour rendre compte de la force de la vie ancrée en Dieu.

 

2

Pour Paul, il y a un avant et un après : autrefois un corps et une vie au service de l’impureté et du désordre, et maintenant un corps et une vie au service de la justice, qui mène à la sainteté. Alors désormais, qu’est-ce que concrètement mon baptême m’interdit ou me pousse à faire et à dire ?

 

3

Paul n’y va pas par quatre chemins. Il y a d’un côté la vie, en vivant selon son baptême, en s’attachant au Christ. Et il y a de l’autre côté, la mort qui est le fruit du péché, c’est à dire du refus de l’alliance avec Dieu. Au fond de moi, quel est mon désir ? J’en parle à Dieu.

 

Introduction à la deuxième écoute

Laissons-nous interpeller à nouveau par ce passage vigoureux de saint Paul.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, je fais mémoire des pensées qui me sont venues, des sentiments éprouvés, des désirs qui sont nés comme des souvenirs qui ont pu revenir à moi. De tout cela je fais une prière simple à Dieu, qui m’aime et veut pour moi la vie.