Texte de la prière

Me voici devant toi Seigneur pour ce temps de prière : je prépare mon corps en trouvant une attitude qui me convient, mon esprit en le tournant vers toi Seigneur. Aide-moi à te préférer plus que tout dans ma vie. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

La Communauté du Chemin Neuf chante l’Agneau de Dieu de Saint François Xavier. Avec eux je me tourne vers Jésus.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 14 de l'évangile selon saint Luc

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit :
« Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple.
Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui : ‘Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !’
Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix.
Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Jésus est radical : sans le préférer à tout, jusqu'à notre propre vie, il semble impossible d'être son disciple. Je n'évite pas cette exigence, je la laisse m'interroger. Qu’est-ce que je préfère dans ma vie, qu’est-ce que j'aime véritablement plus que tout ? Comment est-ce compatible avec l'amour pour Dieu, pour Jésus ?

 

2

Avec deux petites paraboles, celle de la tour et celle de l’armée, Jésus nous invite à faire usage de notre bon sens. Alors, en regardant les derniers jours, je fais un peu le tri. Il y a sans doute quelques attachements qui ne servent pas réellement ma relation à Dieu. Avec douceur, je peux demander au Seigneur de m’aider à prendre de la distance.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute cet évangile ; Jésus m'invite à prendre au sérieux ma vie de disciple.

 

Invitation à une prière personnelle

Je m'adresse maintenant de façon personnelle à Jésus, comme à un ami à qui je donne toute ma confiance. Je lui dis ce qui m'est venu dans mon temps de prière et je lui demande de m'aider à le prolonger par toute ma vie.