Texte de la prière

Me voici devant toi, Seigneur Jésus. Que ta parole méditée aujourd'hui me rende toujours plus docile à ton Esprit qui fait toute chose nouvelle. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

La Communauté de Taizé chante Laudate omnes Gentes. « Louez le Seigneur tous les peuples ». Avec eux j’entre dans la liberté des enfants de Dieu, créés pour louer Dieu, et pour le servir.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 5 de l'évangile selon saint Luc.

En ce temps-là, les pharisiens et les scribes dirent à Jésus : « Les disciples de Jean le Baptiste jeûnent souvent et font des prières ; de même ceux des pharisiens. Au contraire, les tiens mangent et boivent ! »
Jésus leur dit : « Pouvez-vous faire jeûner les invités de la noce, pendant que l’Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, en ces jours-là, ils jeûneront. »
Il leur dit aussi en parabole : « Personne ne déchire un morceau à un vêtement neuf pour le coudre sur un vieux vêtement. Autrement, on aura déchiré le neuf, et le morceau qui vient du neuf ne s’accordera pas avec le vieux.
Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, le vin nouveau fera éclater les outres, il se répandra et les outres seront perdues. Mais on doit mettre le vin nouveau dans des outres neuves.
Jamais celui qui a bu du vin vieux ne désire du nouveau. Car il dit : “C’est le vieux qui est bon.” »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Jésus répond à des pharisiens qui lui reprochent de négliger les normes religieuses. Il leur répond qu'il n'est pas venu abolir cette loi, mais la porter à son accomplissement, à sa plénitude qui est celle de l'amour. Et moi, en quoi est-ce que je mets ma confiance ? Dans les normes, les préceptes ? Ou dans cet amour du Christ, qui rend libre et joyeux ?

 

2

Dans l'évangile, le Christ se présente comme « l'époux ». Je prends le temps de goûter la profondeur de cette image. A travers elle, le Seigneur m'appelle à célébrer avec lui des noces amoureuses, à entrer dans une relation intime, personnelle.

 

3

« A vins nouveau, outres nouvelles ». Le mot « nouveau » revient plusieurs fois dans ce passage. De fait, quand on rencontre le Christ, tout est renouvelé. Comment résonne en moi cet appel à suivre Jésus sur la voie nouvelle qu'il trace, loin des ornières du conformisme et de l'habitude ? Suis-je prêt à me laisser déplacer ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute ces paroles de Jésus ; il m'appelle à renouveler toute mon existence à son contact.

 

Invitation à une prière personnelle

Au cours de cette deuxième écoute, une expression, un mot m'a-t-il plus particulièrement touché ? Je reste avec ce verset, je le répète lentement, je le laisse pénétrer en moi. Puis, comme je le ferais avec un ami, je confie à Jésus ce qui monte de mon cœur.