Texte de la prière

« Mon fils, accomplis toute chose dans l’humilité et tu seras aimé plus qu’un bienfaiteur » nous dit la première lecture. En ce dimanche je demande la grâce de suivre le Christ doux et humble de cœur. Au Nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit.

 

Christobal Fones chante Tu modo. Au début de ma prière je prends le temps de me mettre en route avec le Seigneur. Oui, mon Dieu, tu es là, tu marches à mes côtés. Enseigne-moi ta manière d’être, et de vivre.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 14 de l’évangile selon saint Luc

Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient. Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi. Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : ‘Cède-lui ta place’ ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.
Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : ‘Mon ami, avance plus haut’, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.
En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »
Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour.
Au contraire, quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

« Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places ». Je considère quel moyen Jésus choisit pour corriger les invités. J’écoute le ton de sa voix. Comment Jésus, doux et humble de cœur, inspire ma manière d’agir et de parler ?

 

2

« Quiconque s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » Je me réjouis de tous les bienfaits que j’ai reçus : famille, amis, talents, biens matériels, éducation... Je les ai reçus gratuitement, sans effort de ma part, par le simple fait de venir au monde à tel endroit, de telle manière.

 

3

« Mais lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu ». J’entre dans le regard de Jésus sur les plus délaissés. Je considère la joie et l’amour qu’il place en eux. A quoi cela m’invite-t-il en famille, au travail, à l’école ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Dans cette deuxième écoute je suis attentif à la véritable humilité, une manière d’être, de prendre sa place et de la recevoir.

 

Invitation à une prière personnelle

Qu’est ce que je retire du contact avec cet évangile aujourd’hui ? quelle idée, sentiment, désir ? J’en fais part au Seigneur, je lui demande sa lumière et sa force.