Texte de la prière

Évêque, philosophe, théologien, saint Augustin a cherché Dieu toute sa vie. Les fruits de sa recherche ont inspiré l’Église depuis plus de 1600 ans. A son invitation, j’entre en prière en me mettant à l’écoute de Dieu qui parle au plus intime de moi-même. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Les séminaristes du Séminaire français de Rome chantent J’espère en silence. Avec eux j’entre en prière. Mon Dieu je t’espère, et je te cherche, avec tout ce que je suis.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 23 de l’évangile selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait :
« Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis à la chaux : à l’extérieur ils ont une belle apparence, mais l’intérieur est rempli d’ossements et de toutes sortes de choses impures. C’est ainsi que vous, à l’extérieur, pour les gens, vous avez l’apparence d’hommes justes, mais à l’intérieur vous êtes pleins d’hypocrisie et de mal.
Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous bâtissez les sépulcres des prophètes, vous décorez les tombeaux des justes, et vous dites : “Si nous avions vécu à l’époque de nos pères, nous n’aurions pas été leurs complices pour verser le sang des prophètes.”
Ainsi, vous témoignez contre vous-mêmes : vous êtes bien les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes. Vous donc, mettez le comble à la mesure de vos pères ! »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Je reçois tout d’abord cette image forte, dérangeante, de Jésus : un tombeau bien blanc à l’extérieur mais dont l’intérieur n’est que décomposition. Elle s’adresse aux pharisiens, mais peut-elle me laisser indifférent ? Comment vient-elle remettre en cause ma propre façade, ma propre image ?

 

2

Jésus reproche aux scribes et pharisiens de se distancer trop facilement du comportement de leurs pères, qui ont rejeté les prophètes, comme eux vont rejeter Jésus. A mon tour, je peux reconnaître ce qui en moi est tenté par le rejet de Dieu, de son amour.

 

3

Né en Algérie, évêque d’une ville d’Algérie, saint Augustin m’invite aujourd’hui à me souvenir des chrétiens qui vivent aujourd’hui encore au Maghreb. Pour eux, pour les peuples qui les entourent, pour leurs pays, je prie le Seigneur : qu’il leur donne sa paix, sa justice, sa force.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je me laisse interpeller à nouveau par ces paroles fortes de Jésus, dans toute leur vigueur.

 

Invitation à une prière personnelle

Je viens d’entendre Jésus ; qu’est-ce qui monte en moi comme réponse, comme interrogation, comme doute ? Je partage cela avec Jésus, comme un ami parlerait à un ami, dans la confiance et le respect.