Texte de la prière

Me voici devant toi Seigneur. J'ouvre mes oreilles à ta Parole, mon cœur à ta Parole, toute ma vie à ta Parole ! Au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit, Amen.

 

La Communauté de l’Emmanuel chante En toi, ma confiance. Avec eux je redis cette prière : « Aide-moi à entrer dans cette confiance en toi, Dieu de ma joie ! »

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 18 de l’évangile selon saint Matthieu

À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »
Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis: si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.
Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les 99 autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les 99 qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu.»

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

« Qui donc est le plus grand ? » Nous comparer les uns aux autres est un piège dans lequel nous tombons bien souvent : on s’imagine « plus grands », ou meilleurs qu’un autre, mais peut-être plus souvent encore « plus petit », ou moins doué... Quelles expériences cette scène vient-elle toucher en moi ?

 

2

« Se faire petit comme cet enfant. » Jésus ne nous appelle pas à régresser vers un état infantile, vers un passé d’ignorance et de faiblesse, mais à découvrir que nous sommes tous les enfants bien-aimés du Père. Alors comment comprendre pour moi cette invitation à me faire petit comme un enfant ?

 

3

« Le berger ne laissera-t-il pas tout son troupeau pour partir à la recherche de la brebis égarée… » Pourquoi Jésus met-il en avant comme une évidence cette attitude pourtant improbable ? Sans doute pour souligner qu’aucune vie ne peut être perdue. L’amour prend des risques que la raison ne peut comprendre. En ai-je fait l’expérience ?

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau cette parole de Jésus. Aujourd’hui, c’est à moi, personnellement, qu’il s’adresse.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, j’ouvre au Seigneur les lieux nouveaux, les prises de conscience qui se sont éveillées en moi. Je lui parle et je l’écoute, comme un ami le fait avec son ami.