Texte de la prière

Jeanne de Chantal, veuve après 9 années de grand amour, va consacrer son temps aux plus pauvres de son pays. Avec cette grande amie de St François de Sales, nous pouvons demander au Seigneur le même désir de servir dans l’espérance et dans l’amour. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

Les Carmélites de Mazille chantent Les oiseaux du ciel. En entrant en prière, je me laisse toucher par ces images de la création de Dieu.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 17 de l’évangile selon saint Matthieu

En ce temps-là, comme Jésus et les disciples étaient réunis en Galilée, il leur dit : « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés. 
Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent la redevance des deux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? »
Il répondit : « Oui. »
Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ? De leurs fils, ou des autres personnes ? »
Pierre lui répondit : « Des autres. »
Et Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres. Mais, pour ne pas scandaliser les gens, va donc jusqu’à la mer, jette l’hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Dans un contexte d’annonce de la passion, nous voici plongés dans une étonnante histoire de drachme à payer pour le Temple. Quel contraste entre le don d’une vie et deux pièces ! Pierre comme Jésus auraient pu balayer cela, en disant que ce n’est pas le moment… et pourtant ! Ai-je déjà vécu des moments similaires où l’essentiel est troublé par le matériel ? Comment ai-je réagi ?

 

2

« Simon, quel est ton avis ? » demande Jésus. Quel respect, dans cette invitation ! Jésus m’invite moi aussi à réfléchir, à affiner mon propre jugement. Comment est-ce que j’accueille cette proposition ? Est-ce que je m’autorise de parler à Dieu librement de ce que je ressens ou pense ?

 

3

Jésus ne revendique pas son droit divin au risque de choquer et desservir son plan d’amour. Alors, pour ne pas être une occasion de chute, il paie l’impôt, pour lui et Pierre, avec la pièce trouvée dans la bouche du poisson pêché. Ai-je déjà fait moi aussi l’expérience de renoncer, par amour, à l’un de mes droits, à une revendication légitime ?

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau cette histoire surprenante, me laissant conduire sur un chemin peut-être nouveau pour moi.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, je laisse mon cœur s’exprimer librement : qu’aimerais-je dire à Jésus, de ce qui m’habite à présent ?